102_0152L’exploitation est située dans la région de Kairouan, région historique de la culture d’abricots en Tunisie.

L’exploitation est dirigée par trois français :
- le directeur David JACOB est Marseillais 
- Stéphane YANIS  le responsable de l’exploitation 
- Nathalie AUBERT  la responsable administratif
L’exploitation emploie au total 50 à 70 permanents et durant la récolte  450 employés. Dans les prochaines années  1 000 employés seront nécessaire durant la récolte pendant un mois. Ce sont principalement des femmes car ces dernières sont polyvalentes et endurante au travail. De plus onze gardiens sont nécessaire 24 heures sur 24, ils effectuent la surveillance afin d’éviter les vols de fruits.

Cette exploitation se décompose en trois sociétés :
- Agroland Tunisie qui possède 40 hectares de plantations effectuées en 2003
- Sinissol  qui possède 25 hectares de plantations effectuées en 2007
- Alerland qui possède 150 hectares  de plantation effectué en 2007, 150 ha de pêchers y ont été implanté et 50 ha d’abricotiers vont être planté prochainement.

Ces trois entreprises appartiennent à Chanabel groupe français de la vallée du Rhône (http://www.chanabel.fr/notre_implantation.html)
La récolte commence un mois avant la France et dure cinq mois. Ceci permet également de proposer des fruits moins cher et bien valorisés.

La culture des abricots se déroule de la façon suivante :
Les plants d’une façon générale ne peuvent être importé de l’étranger, ainsi seul les noyaux permettent la production des portes greffes et greffes. La mise en place de nouveaux plants débute donc par la germination de noyaux de pêcher car le système racinaire est résistant. Par la suite ces plants sont greffés de deux branches d’abricots. 

L’abricotier est un arbre fruitier qui nécessite un repos hivernal. Pour cela il faut pour les variétés communes françaises des températures inférieures à 7,2°C durant 400 à 450 heures cumulées suivant les variétés implantées. Aussi les variétés implantées par la suite ont été choisi par rapport à ce nombre d’heures de 300 heures.

Ensuite un arrosage quotidien est nécessaire  d’autant plus qu’une grande partie des terres possède une sol composé à 80%  de sable. L’arrosage est possible grâce à un forage de 60 mètres de profondeur  sur une nappe phréatique qui permet d’approvisionner une réserve d’eau de 4 600 m³. 102_0149Pour éviter le colmatage des goutteurs la réserve est couverte par des bâches afin de limiter le développement des algues stimulé par la photosynthèse,

L’engrais est distribué régulièrement. En, fin hiver, en début du mois de février, de l’ammonitrate (33.5) ainsi que de l’urée phosphaté ( activateur de la croissance racinaire) sont apportés par l’irrigation. Suite à la floraison, en mars, c’est  un engrais riche  en potasse (15.5.35) qui est apporté jusqu’à la récolte. En mi-juin après la récolte un apport d’ammonitrate est à nouveau effectué. Tous ces apports sont permis grâce à un système venturi qui permet de créer une dépression dans les tuyaux d’arrosage afin d’ajouter l’engrais dans le système d’arrosage.
Enfin, quand la récolte est terminée, une taille en vert est effectuée afin d’enlever les branches du centre pour que le plant soit plus ensoleillé, dans le cas contraire le plant s’allongerait ou mourrait. En plein hiver, la grosse taille est effectuée, seul les organes reproducteurs sont préservés, ceux ci se nomment les dards concernant l’abricotier.

Les abricotiers peuvent vivre jusqu’à 50 ans mais sont renouvelés tous les 8ans en général pour changer de variété.

Aucun cahier des charges n’est mis en place mais les éléments nécessaire ont été mis en place pour le respect de Globalgap tel que le local phytosanitaire ou le phytobac  ce dernier composé d’1/3 d’eau, 1/3 de paille et 1/3 de terre, mélange qui dégrade les matières actives en cas de débordement des cuves et aussi l’eau de nettoyage des cuves.

La récolte du fruit :
La récolte débute à 5h et se termine a 16h30.
Un abricotier  produit 30 à 40 kg par arbre ce qui fait environ 20 à 30 T par hectares. La densité idéale du fruit est de 2,5 à 3,5.

Lors de la récolte des abricots, la manipulation du fruit doit être très limitée.  La cueillette et le calibrage sont fait successivement. Quatre catégorie sont possible, A qui est le plus petit calibre et le plus demander, puis le 2A, 3A, 4A.

Les fruits cueillis sont mis dans des frigos à 15°C , température qui diminue jusqu’à 5°C par la suite, le temps du transport.

La vérification de la qualité des fruits ainsi que le calibre est effectué après leur passage dans les frigos. Le poids des caisses est également vérifié, elles sont de 5 kg auquel on ajoute un supplément de 2% pour prévenir la  perte de poids durant le transport ce qui fait un total de 5,100 kg de fruits par caisses. Ces dernières sont ensuite empilées sur des palettes où l’on peut superposer 160 caisses (10x16).

La totalité de la production est exportée, principalement vers la France et l’Allemagne mais aussi en Belgique, Royaume Uni, Angleterre, Danemark, Finlande…  Le transport dure au total 72 heures dont 48 heures de bateaux sachant que l’alimentaire périssable est un produit prioritaire pour la traversée de la mer.

Le marché tend à demander des abricot de couleur rouge c’est pourquoi de nouvelle variétés ont été mises en place récemment.

Elodie jacq